Histoire


Antiquité
Durant l’Antiquité Poitiers dit Lemonum son nom antique , existait déjà à l’arrivée de Jules César, sous la forme d’un oppidum gaulois. Le nom Lemonum ou Limonum signifie « l’ormeraie » un Terrain planté d’ormes. c’est la que ce déroula le dernier épisode de la guerre des gaules en -51 La ville s’est bâtie sur un promontoire rocheux de 200 hectares au confluent des deux rivières Clain et Boivre, la ville se développe lors de la conquête romaine au Ier siècle av J-C. Avec la conquête romaine Lemonum est intégré à la province d’aquitaine .

Au Moyen Âge, Poitiers s’est construite autour de sa fonction religieuse. Le baptistère, construit vers le Ve siècle, marque le début du christianisme. Les églises Saint-Hilaire-le-Grand, Sainte-Radegonde, la collégiale Notre-Dame-la-Grande, l’abbaye Saint-Jean-de-Montierneuf et la cathédrale Saint-Pierre seront suivies de la christianisation des communes.

Moyen-âge à à Aujourd’hui
Évêché depuis le IVe siècle, la ville abrite l’abbaye de la Sainte-Croix, première abbaye de femmes fondé par sainte Radegonde au VIe siècle. Elle prend ce nom lorsque l’empereur Justin I a fait don d’un morceau de la croix à la reine. C’est aussi l’époque de l’évêque de Poitiers et poète Venance Fortunat.

Les Normands arrivent à Poitiers la première fois en 853, sont battus en 855, puis la dévastent en 857. La ville est incendiée en 865.

Au début du XIIe siècle, la ville était célèbre pour ses princes, son clergé, ses écoles, son immense population et ses nombreuses tours. Figure importante de l’histoire de Poitiers, Aliénor d’Aquitaine reine de France puis d’Angleterre vit à Poitiers. Elle réalise pour Poitiers des actes gravés dans l’histoire comme : des chartes et des franchises. Elle instaure pour chaque personnes le droit d’exercer une profession selon ses goûts et de se marier avec la personne de son choix. Elle passa successivement Poitiers dans le domaine royal des capétiens, et par la suite dans celui des Plantagenêts.

Un mur de 6,5 km de longueur dont le tracé suit les rivières est construit tout autour de la ville englobant tout le promontoire, avec ses bourgs, ses marchés et ses établissements religieux.

Au XIIe siècle le roi Philippe Auguste construit un château à la jonction de la Boire et du clan qui deviendra un point fort de l’enceinte médiéval on peut voir de l’époque les grandes lignes urbaines actuelle de Poitiers.

Au XIVe siècle le duc de Berry embellit la ville avec de nombreux travaux. La grande université de Poitiers sera créée en 1431 au 15e et XVIe siècle la construction et du développement de la ville via des hôtels bourgeois replace le sommet du plateau au cœur de l’économie de Poitiers. La ville est assiégé en 1569 par les troupes protestante de l’amiral de Coligny. Au XVIIe siècle plusieurs établissements religieux et hospitaliers voit le jour dans le cadre de la réforme catholique.

Au XVIIIe siècle le centre urbain ne évolue pas beaucoup malgré la construction du parc de Blossac. Après la révolution la ville de Poitiers perd son statut de capitale de province pour devenir chef-lieu de département en 181 l’arrivée du chemin de fer marque un nouveau projet de modernisation de Poitiers avec un nouvel hôtel de ville et une préfecture. Des constructions de grand axes de circulation sont réalisés par la suite. En 1944 la gare de Poitiers subit les bombardements alliés et celle-ci fut détruite ainsi que plusieurs immeubles du centre-ville. Tout cela sera reconstruit par Paul Maitre Architecte et ses confrères Missionnées par l’État. Durant les 30 glorieuses la ville s’agrandit en périphérie du centre-ville et plusieurs habitations sont créés pour faire apparaître de nouveaux quartiers

Retour haut de page